Sonaca Montréal maintient le cap vers l'entreprise
numérique en participant à un Change Lab

Sonaca Montréal, la filiale québécoise du groupe belge Sonaca, fabrique des pièces en aluminium de grande dimension, comme des panneaux d’aile d’avion, pour des grands donneurs d’ordres dans le secteur aéronautique.

Cette PME de 300 employés a un avantage marqué sur la concurrence : ses techniques de production novatrices lui permettent notamment d’alléger les appareils de ses clients et de les rendre ainsi moins dispendieux et plus verts. Mais comme tous les fournisseurs de l’industrie aéronautique, Sonaca Montréal doit aussi rechercher de nouvelles manières de limiter ses dépenses et de réduire ses prix. « Il s’agit du principal défi que nous devons relever, note un haut dirigeant. La pression exercée sur ce plan par nos clients est forte et constante. »

Maximiser l'efficience de Sonaca avec un ERP


Au moment où commence le programme PME 2.0, Sonaca Montréal sait que seule la mise à jour de son progiciel de gestion intégrée lui permettra de devenir plus efficiente. « Un bon ERP permet de bien planifier les opérations de l’entreprise et d’obtenir l’information nécessaire au repérage et à la résolution de ses problèmes », note un responsable. Vers 2013, celui que la PME a mis en place dans les années 2000 ne correspond toutefois plus à ses processus d’affaires.

Pour corriger cette situation, Sonaca Montréal décide de prendre part à un laboratoire de changement (Change Lab), une approche méthodique que le CEFRIO a développée pour aider les PME à se doter d’un bon plan numérique et à le mettre en œuvre. En recourant au Change Lab, l’entreprise de Mirabel pourra réunir les conditions qui favoriseront le redéploiement efficace de son ERP, de même que son appropriation par l’ensemble du personnel. Elle développera aussi la culture de collaboration indispensable au succès de ses prochains projets TIC.

« Le succès du Change Lab nous a donné envie d’en entreprendre un nouveau. Cette démarche a provoqué un véritable déclic dans notre organisation. Nous savons maintenant qu’en matière de numérique, ceux qui endurent les irritants gagnent à être mis à contribution pour les éliminer. »

- Sonaca Montréal

Le numérique chez Sonaca : tout le monde s’y met !

Des gens de TIC de Sonaca, mais aussi des employés du secteur des finances et des travailleurs d’usine sont invités à participer au laboratoire de changement (Change Lab). Le travail qu’ils abattent dans le cadre d’ateliers et d’activités dirigées vise, dans un premier temps, à rendre plus conviviales les stations de captation de temps dispersées sur le plancher de l’usine, de les tester dans l’action et d’en faire la mise en œuvre.

Le Change Lab connaît un grand succès : les nouvelles stations sont plus utilisées que les anciennes et elles génèrent des données plus précises que celles obtenues par le passé, ce qui facilite la planification, le suivi et l’amélioration des activités de production.

« Grâce au Change Lab, note un cadre de direction, les employés ont compris l’importance que revêtaient les opérations de captation de temps. Ensuite, il a été facile de les faire embarquer dans le projet de redessinage, de les convaincre que chacun avait quelque chose à y apporter. Plusieurs ont même travaillé sur des maquettes dans leur garage, les fins de semaine! »

- Sonaca Montréal

Prendre le virage du numérique dans une PME manufacturière : 3 leçons à retenir

  • 1. La haute direction doit soutenir le projet !
    Le Change Lab de Sonaca a fonctionné, parce que la haute direction a une vision claire du lien qui existe entre TIC et stratégie d’affaires. La preuve : dès son arrivée, le nouveau PDG a réalisé le quart des nouveaux investissements de l’organisation dans le secteur du numérique.

  • 2. Tout le monde a un rôle à jouer
    Tous les employés de l’organisation doivent être invités à prendre part à son projet numérique, parce que tous (vraiment!) ont le potentiel de changer les choses (de l’utilisateur final de la TIC qui sera installée, à la salariée dont le rôle officiel n’a rien à voir avec le numérique, mais qui peut contribuer grâce à des compétences acquises dans d’autres contextes).

  • 3. Un éléphant se mange une bouchée à la fois.
    Sonaca souhaitait mettre tout son ERP à niveau, mais elle a testé les eaux du Change Lab avec un projet plus réduit : celui de la révision des stations de captation de temps. La victoire qu’elle a enregistrée lors de cette première étape a permis à la PME et à son personnel d’acquérir de nouvelles compétences et de se bâtir une confiance qui l’aideront à franchir les prochaines étapes de son projet numérique.