Confection C. Cliche entreprend un virage numérique stratégique

En 2013, Confection C. Cliche amorce un virage numérique stratégique pour mieux répondre aux attentes de deux clients majeurs. Une gestion de projet déficiente empêche toutefois la PME du secteur du vêtement de démarrer cette initiative du bon pied. Pour corriger le tir, Cliche fait notamment appel aux compétences d’experts chevronnés. Deux ans plus tard, ces ressources et la participation soutenue de la haute direction permettent à la compagnie de Saint-Odilon, en Beauce, de finaliser la mise en œuvre sur des bases solides. 

Le numérique chez Cliche : se montrer à la hauteur de ses clients

Confection C. Cliche, une entreprise beauceronne qui conçoit, fabrique et distribue des vêtements de tricot, des uniformes et des costumes de scène, se démarque sur le marché, malgré la concurrence asiatique, grâce à la polyvalence de ses couturières et à sa capacité remarquable à effectuer la finition de ses modèles à la main.

Au début des années 2010, Cliche doit cependant entreprendre un important projet technologique pour conserver de grands clients. La direction de la PME souhaite en fait mettre en œuvre des solutions numériques qui lui permettront de suivre chaque article à la trace, du moment où il est produit jusqu’à celui où il est expédié. Cela permettra notamment de réduire le risque que des erreurs dommageables surviennent dans ses commandes.

Faux départ!

Sur le plan technologique, Cliche compte tout d’abord sur des forces qui l’aideront à informatiser ses processus. Entre autres :

  • SUITE À UN BRIS D’ÉQUIPEMENT, LA PME MODERNISE SES INFRASTRUCTURES, malgré le fait qu’elle se situe dans une petite communauté rurale;
  • L’ABSENCE D’UNE DIVISION DES TIC OFFICIELLE EST COMPENSÉE PAR LA PRÉSENCE DE SUPERUTILISATEURS;
  • LE PERSONNEL ENTREVOIT L’INTRODUCTION DE NOUVEAUX OUTILS NUMÉRIQUES D’UN ŒIL POSITIF.

Cependant, deux lacunes majeures mettent rapidement le projet d’informatisation de Cliche en péril : 

  • L’ÉQUIPE QUE LA PME MET SUR PIED POUR GÉRER LE PROJET MANQUE D’EXPÉRIENCE et est toujours occupée à gérer d’autres priorités;
  • LE PREMIER FOURNISSEUR QU’ELLE SÉLECTIONNE POUR LE CONCRÉTISER SE RÉVÈLE MOINS EFFICACE ET DISCIPLINÉ QUE SOUHAITABLE.

Quelques mois après avoir tenté de se doter d’un logiciel de gestion du rendement (en anglais, performance management system ou PMS), Cliche met un frein à cette première phase de son projet. « Au début, tout allait bien, note le président de Cliche, mais nous avons vite constaté que des problèmes de gestion plombaient le projet et que nous avions pris la voie facile pour choisir notre fournisseur. Il fallait marquer un temps d’arrêt et tout repenser, car on était prêts à tout abandonner ». 

 

« Nous avons vite constaté que des problèmes de gestion plombaient le projet et que nous avions pris la voie facile pour choisir notre fournisseur. Il fallait marquer un temps d’arrêt et tout repenser, car on était prêts à tout abandonner »

- Confection C.Cliche

La deuxième fois est parfois la bonne

Avec l’aide de Vestechpro, le Centre collégial de transfert en technologie de l’habillement, la direction de Cliche opère le redressement du projet en prenant une série de décisions importantes :

    • Elle répare la relation conflictuelle avec son fournisseur pour terminer la première phase de son projet;
    • Elle se projette dans l’avenir et définit les grandes cibles qu’elle souhaite atteindre dans 10 ans;
    • Elle commande une cartographie complète de sa chaîne de production, de l'obtention du contrat jusqu'à la livraison de la commande du client;
    • Pour la deuxième phase de son projet, elle retourne à la table à dessin, réexamine ses besoins et effectue un examen des solutions technologiques qui pourraient y répondre;
    • Elle se rend sur le terrain pour voir ce que d’autres entreprises du secteur ont fait pour trouver le bon fournisseur ERP;
    • Elle embauche une directrice de production (et gestionnaire du projet) qui vient du secteur du meuble et qui amène une nouvelle façon de penser à l’organisation.

Donc, dans la deuxième phase de leur projet, Cliche s’équipe d’un progiciel de gestion intégré (ou système ERP). Ce choix lui permettra notamment de produire des rapports précis sur les activités qui se déroulent en temps réel au sein de l’organisation. « Pour réussir un projet numérique, il faut bien le planifier et être prêt à se rendre au bout de chaque étape, relève le haut dirigeant de Confection C. Cliche. Cependant, il faut aussi, et peut-être surtout, un bon accompagnement ».

« Pour réussir un projet numérique, il faut bien le planifier et être prêt à se rendre au bout de chaque étape. Cependant, il faut aussi, et peut-être surtout, un bon accompagnement. »

- Confection C.Cliche

Prendre le virage du numérique dans une PME manufacturière : 3 leçons à retenir

  • 1. N’hésitez pas à pallier l’absence relative d’expertise en numérique ou en gestion de projet au sein de votre entreprise en vous tournant vers l’extérieur

    Des organisations comme Vestechpro existent dans différents secteurs et pourraient vous aider à démarrer votre projet de la bonne manière ou à le redresser en cas de difficulté;

  • 2. Faites une pause quand le besoin se fait sentir

    Cliche a pu reprendre le chemin de la réussite, parce que ses dirigeants ont admis avoir rencontré des obstacles qu’il fallait impérativement contourner avant d’aller plus loin. Vous connaissez bien votre industrie, mais moins bien le monde du numérique. Ne vous sentez pas mal d’explorer ce dernier à votre rythme, pas à celui de votre fournisseur;

  • 3. Essayez de voir le problème d’un nouvel œil

    L’arrivée, chez Cliche, d’une gestionnaire d’expérience issue d’un autre milieu, celui du meuble, a favorisé la réussite du projet TIC de l’organisation, « parce qu’elle arrivait avec une autre vision, une autre manière de fonctionner », souligne le président de la PME. Parfois, la prise en compte d’opinions différentes, au stade de la prise de décisions, vous aidera à mieux discerner les problèmes et à concevoir des approches novatrices pour les résoudre.